Thèmes

afrique amis asecna comores bienvenue cadre comore justice concours fleurs france histoire homme image

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Actu comores (39)
· Actualités (62)
· Foot-ball (14)
· Infos afrique (6)
· Les comores (1)
· Music (0)
· Santé (10)

Musique
Rechercher
Derniers commentaires

il restera tjr le meillleur ; en se moment je ne voit plus de bon footbaall vrement
Par moussa, le 27.07.2013

t mon idol zim zim zidane
Par elie bola n35, le 13.04.2013

bonjour, madame,monsieu r, comment joindre fouad mohadji, pour lui présenter une affaire interressante pour s
Par ELKHANTOUCHE, le 03.01.2013

bien pour l'evolution mais nous attendons encore meilleures informations http://ambouro uetant@.center blog.ne
Par anonyme, le 13.03.2012

mais il a la jambe arrache ou c'est moi qui voit mal?
Par Anonyme, le 08.01.2012

Voir plus

Articles les plus lus

· Biographie de Zinedine ZIDANE
· Importante découverte sur le VIH
· Diarrhée, 1° cause de mortalité des enfants de - 5 ans
· Immigration : 28 000 reconduites à la frontière en 2010
· Me MENDES, Avocat au Barreau de Mayotte

· COMPOSITION DU NOUVEAU GOUVERNEMENT DE L'UNION DES COMORES
· Sous le maillot du Football-club Montredon
· Coupe du monde 2010 - Quand Anelka insulte Domenech...
· 13 pays africains défilent du 14-Juillet
· INTERPELLATION D'ABBAS MHADJOU : RALIA CA SUFFIT !
· Visite inopinée du Chef de l’Etat au marché de Volo-Volo
· Le Chef de l’Etat a inauguré le réseau international
· Education en Afrique: Insuffisance de l'aide
· UN MALIEN A LA CABINE DE PILOTAGE DE L'ASECNA
· Pédophile/Facebook: un bouton d'alerte

Voir plus 

Abonnement au blog
Recevez les actualités de mon blog gratuitement :


Blogs et sites préférés

· moindjie
· ridja


Statistiques

Date de création : 07.06.2010
Dernière mise à jour : 15.09.2010
137 articles


Iran: le Brésil respectera les sanctions

Publié le 11/08/2010 à 12:13 par darouechi

Le président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, a signé aujourd'hui un décret qui engage le Brésil à respecter les sanctions adoptées par le Conseil de sécurité de l'ONU contre l'Iran pour son programme nucléaire controversé, bien qu'il ne soit pas d'accord ces résolutions, a indiqué la Présidence.

 

"Le président Lula a signé le décret parce que traditionnellement le Brésil respecte les résolutions du Conseil de sécurité, même quand il n'est pas d'accord avec ces dernières", a déclaré le ministre brésilien des Affaires étrangères, Celso Amorim, à un groupe de journalistes. Le président du géant latino-américain, membre non permanent du Conseil de sécurité, s'est toujours opposé aux sanctions, voulant privilégier la voie du dialogue. Les nouvelles sanctions proposées notamment par les Etats-Unis avaient été adoptées en juin par 12 voix contre deux, celles du Brésil et de la Turquie, et une abstention (Liban).

 

Le Brésil, la Turquie et l'Iran ont signé le 17 mai à Téhéran un accord prévoyant l'échange en Turquie de 1.200 kg d'uranium iranien faiblement enrichi (3,5%) contre 120 kg de combustible enrichi à 20% fournis par les grandes puissances et destinés au réacteur de recherche de Téhéran. Cependant, il a été reçu froidement par les grandes puissances nucléaires qui soupçonnent Téhéran de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert d'un programme civil --ce que l'Iran dément-- et ont adopté de nouvelles sanctions.



Une experte de la compagne d'Obama à Moroni

Publié le 11/08/2010 à 12:06 par darouechi

Le conseiller des Affaires Publiques à l'ambassade des Etats Unis, Brett Bruen, à annoncé hier l'arrivée prochaine aux Comores d'un membre du staff de la compagne électorale du Président Obama.

Adrienne Lever effectuera une visite à Moroni au début du mois de Septembre prochain pour contribuer à "former des jeunes leaders comoriens" dans un séminaire prévu cet été au centre american corner à Moroni. M. Brett s'exprimait lors d'une rencontre avec les medias comoriens .

Il a souligné son souhait de soutenir "la création d'un centre de communication électorale" censé aider la presse à obtenir le maximum d'informations pendant les prochaines élections. J'ai rencontré les membres de la CENI, nous voulons mettre en place ce centre pour s'assurer de la transparence de ces élections, il faut une bonne communication... " a-t-il dit.

 

Le diplômate nouvellement affecté à Antananariva après avoir été en poste en Irak à insisté sur l'intérêt pour les acteurs de communiquer avec la presse pour assurer notamment la transparence des élections et prévenir les rumeurs. "Nous demandons aux jeunes comoriens de considérer les Etats Unis comme une destination d'édacation" à dit M. Brett rappelant les opportunités de formation qu'offre le pays de l'Oncle Sam à la jeunesse africaine. Le conseiller à par ailleurs annoncé que l'US Navy a déjà déployé le patrouilleur qu'il avait promis au gouvernement comorien et qui devrait surveiller les eaux comorienne. "nous sommes en train de former les gardes côtes" a-t-il informé et promettant que les Etats Unis diversifieront dans un proche avenir la coopération avec l'union des Comores. A.S. KEMBA

 

Source: Albalad

REMISE DE GROUPES ELECTRIQUES CHINOIS

Publié le 08/08/2010 à 13:10 par darouechi
REMISE DE GROUPES ELECTRIQUES CHINOIS

Société - Remise de groupes électriques chinois :La Ma-Mwé s’enrichit de nouvelles centrales La société comorienne de l’électricité peut accroitre ses capacités de fourniture du courant électrique.

 

La Chine vient de lui offrir trois centrales qui constituent la moitié de ses capacités actuelles de production. Les usagers de la Ma-mwé peuvent s’en réjouir. L’espoir est de mise après l’acquisition par la société nationale de l’électricité et de l’eau, la Ma-mwé. La Chine, fidèle à elle-même, vient de remettre à cette compagnie, un lot de matériels constitué notamment de centrales électriques et du câble. L’ambassadeur de la république populaire de Chine à Moroni qui a procédé à cette remise ce jeudi matin à la centrale de Voidjou, souhaite que « ce matériel va servir pour le développement socioéconomique de l’archipel », tout en assurant « qu’une nouvelle page s’ouvre avec la remise de ce matériel ». La compagnie nationale de l’électricité s’est enrichie de 3 centrales.

 

La Grande-Comore dispose d’un nouvel équipement d’une capacité 4 mégas, Anjouan obtient un autre de 3 mégas et Mohéli 2.2 mégas. « La Ma-mwé vient de recevoir des groupes équivalents à la moitié de ses capacités actuelles », assure le président de la république devant une foule immense assise à coté derrière les anciennes installations de cette centrale qui date de l’Indépendance. C’est la énième aide au développement que la Chine déploie aux Comores.

 

« Nous avons plusieurs amis et partenaires mais seule la Chine nous accompagne sans défaut et sans nous crisper. C’est pourquoi, elle est notre amie intime », lance avec fierté un notable originaire de Dimani qui a pris la parole pour manifester la gratitude de la population comorienne envers la Chine. Ces centrales représentent une valeur d’un milliard de francs comoriens. Un aide qui est contractée lors du sommet Chine-Afrique de Pékin. « J’ai fait partie de l’un des rares présidents étrangers à avoir été reçus en aparté par le président chinois. Il m’a remis un chèque d’un milliard de francs mais directement, je l’ai affectée à l’énergie car cette question me tient à cœur », se gratifie le président Sambi.

 

Pour expliquer son choix d’affecter directement ces fonds dans un projet sans pour autant les toucher, Sambi avoue « qu’il a déjà trébuché dans une affaire d’argent. Donc il ne voudrait pas que cette histoire se répète » [une allusion au projet habitat, ndlr]. Le président religieux n’a pas manqué de démontrer l’utilité de l’électricité. Selon le locataire de Beit Salam, « l’électricité est devenu un facteur d’évaluation du développement d’un pays.

 

Plus on utilise de l’électricité plus il est bien coté », précise encore le président Sambi. Avec les nouveaux groupes acquis sur fonds propres, il y a un an à peine, la société peut désormais alimenter tout son réseau en même temps. Seulement, il va falloir installer ces centrales d’abord. Les coûts d’installation sont estimés à 2520 millions. Une somme que l’Etat comorien se dit « incapable » de payer. Et il s’est tourné encore devant ce partenaire, la Chine.

 

« Le vice-président a fait sa demande auprès de l’ambassade de Chine pour financer l’installation. Si tout va bien, c’est en novembre qu’on peut commencer les travaux avec l’arrivée des techniciens chinois », explique un responsable de a Ma-mwé.

Allocution de Monsieur le Président de la Republique

Publié le 06/08/2010 à 17:19 par darouechi

Allocution de Son Excellence Monsieur AHMED ABDALLAH MOHAMED SAMBI,Président de l’Union des Comores ,à l’occasion de la cérémonie de remise officielle de 3 centrales électriques et de matériels offerts par la République Populaire de Chine.

 

Excellences,

Mesdames Messieurs,

Honorables Assistance,

Une fois encore, nous voici réunis pour une heureuse occasion pour laquelle nous devons rendre grâce à Dieu. En effet nous assistons ce matin à une cérémonie de remise officielle de trois centrales électriques et de matériels de réseau, destinés à l’ensemble des îles de l’Union des Comores, offerts par la République Populaire de Chine. Cette remise, qui fait partie d’un vaste programme d’appui à l’énergie, financé par le Gouvernement chinois, n’est pas la première du genre. Rappelez-vous qu’en novembre 2008, nous recevions déjà un don de plus de 60 containeurs de matériel, destiné à l’aménagement du réseau d’adduction d’eau de la région de Moroni.

 

En outre un contrat d’exécution sera signé ce mois d’août pour lancer les travaux de construction de l’Office National de Tourisme à Moroni, des bâtiments de la Présidence de l’Union à Anjouan et à Mohéli et la construction d’un Hôpital dans la région de Bambao-la-Mtsanga à Anjouan. Mais il serait laborieux d’énumérer toutes les réalisations de grandes valeurs, effectuées par la Chine dans ce pays, depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les Comores et ce Grand pays ami en 1975. Pour n’en citer que les plus récentes, il suffirait de rappeler l’inauguration des bâtiments modernes de l’école primaire de Boungoueni à Anjouan et de l’aérogare de l’aéroport Prince Saïd Ibrahim de Hahaya qui ne constituent que les derniers symboles en date, de cette coopération riche, fructueuse et exemplaire.

 

Cette coopération qui, chaque jour qui passe, se renforce davantage et qui a franchi un nouveau palier à l’occasion de la visite de Son Excellence Madame HE DING, Directrice de l’Aide Publique au Développement, s’inscrit dans le Plan d’Action adopté à Beijing, à l’occasion du sommet sur le Forum de la Coopération Sino-africaine. En effet, c’est en marge de ce Forum de la coopération Chine/Afrique que S.E.M. Hu JINTAO, Président de la République Populaire de Chine, m’a fait le don d’un chèque d’un montant de un milliard que j’ai immédiatement affecté à l’investissement sur l’énergie aux Comores, en demandant à mon Homologue Chinois de confier la mise en œuvre de ce don à l’Ambassade de Chine à Moroni.

 

Je suis ainsi heureux de constater aujourd’hui, que mon plaidoyer en faveur du renforcement du partenariat stratégique entre la Chine et les Comores, porte ses fruits, dans une des domaines qui me tiennent le plus à cœur : l’amélioration de la vie socio-économique du peuple comorien. Je voudrais ainsi, en cette heureuse occasion et en ma qualité de Chef de l’Etat, me féliciter de cette amitié sincère et de l’évolution positive des relations diplomatiques entre la République Populaire de Chine et l’Union des Comores.

 

J’exprime ici au nom du peuple et du Gouvernement comorien et en mon nom personnel, la gratitude de toute la Nation, nos remerciements et notre profonde reconnaissance, à l’égard du Gouvernement et du peuple chinois amis, pour toute l’aide précieuse et l’assistance multiforme qu’ils ont toujours apportée en faveur du développement des Comores. Ces remerciements s’adressent plus particulièrement à Son Excellence Monsieur HU JINTAO, Président de la République Populaire de Chine, à qui j’adresse mes souhaits de bonheur et de santé pour lui-même et sa famille, de paix, de progrès et de prospérité pour le peuple frère de Chine.

 

Je remercie également Monsieur WANG LE YOU, Ambassadeur de Chine pour les efforts inlassables et fructueux qu’il ne cesse de déployer depuis son arrivée dans notre pays en faveur du renforcement de la coopération bilatérale et du développement des Comores. Mesdames Messieurs, Avant de clore mon propos, je demanderais à Monsieur l’Ambassadeur de Chine, d’assurer Son Excellence Monsieur Hu JINTAO, Président de la République Populaire de Chine, de la permanence de notre soutien mutuel dans la défense de l’intégrité territoriale de nos pays respectifs et des idéaux de paix, d’unité et de stabilité de nos deux peuples frères. Vive la coopération Sino-comorienne ! Je vous remercie !

 

 

Source: Beit-Salam

COMORES : Mémorisation du Saint Coran.

Publié le 04/08/2010 à 22:39 par darouechi
COMORES : Mémorisation du Saint Coran.

Vingt jeunes disciples de l'enseignement coranique, inscrits au centre de mémorisation du Saint Coran - Markaz Saand Ben Muaaz - retiennent par cœur le livre saint entièrement. Ils sont âgés entre 12 et 20 ans et constituent la deuxième promotion du centre. Ils ont réussi cette grande performance, par rapport à leur âge, grâce à l'encadrement sérieux des maîtres coraniques dudit Markaz. Jeudi 29 juillet au Palais du peuple à Moroni, une cérémonie de remise de certificats a été organisée, à leur honneur, et dix-sept autres lauréats d'un concours de mémorisation du Coran à Ngazidja ont été récompensés. Plusieurs personnalités religieuses nationales et étrangères dont le responsable des concours internationaux de l'Organisme international de mémorisation du Saint Coran, le saoudien Mohamed Ben Fayssoil Ben Abdallah Al Kahtoini, ont été présentes.

 

Le concours était ouvert à trois catégories de trente, quinze et cinq chapitres. Sept lauréats ont été récompensés dans la première catégorie ouverte aux jeunes de moins de 20 ans, et cinq autres dans la catégorie de quinze chapitres. La catégorie de mémorisation de cinq chapitres q été remportée par cinq jeunes de moins de 10 ans. “Il y a parmi ces enfants, beaucoup des ressortissants de notre markaz”, a laissé entendre Ibrahim Amirdine, enseignant du Saint- Coran au centre. Des primes de valeurs allant de 200.000 à 45.000 francs comoriens et des attestions de réussite ont été remis aux lauréats des différentes catégories.

 

C'est l'Organisation international de mémorisation du Coran d'Arabie Saoudite qui a organisé ce concours, qui se tient tous les ans dans les pays islamiques de l'Afrique. Le budget alloué à ce programme est de l'ordre de 1.650 milliard de rial saoudien. “Nous devons aider ces enfants afin de pouvoir maîtriser trop longtemps le Saint Coran par cœur. Nous avons le devoir de les honorer car, ce sont des jeunes courageux et qui mémorisent le livre saint de l'islam”, a déclaré le saoudien, Fayssoil Ben Abdallah Al Kahtoini. Pour Bourhane Hamidou, président de l'assemblée nationale, ces enfants doivent être bien soutenus par leurs parents. Car, dit-il : “la réussite de ces jeunes dépend beaucoup du soutien qu'ils reçoivent à la maison. C'est un grand pas vers la promotion de la langue arabe dans notre pays”. Beaucoup d'autres jeunes scolaires prennent le relais avec, au moins, trois chapitres retenus par cœur. Zainoudine El Anbidine Mohamed Kassim, jeune garçon de11 ans, confirme : “je suis actuellement entrain de mémoriser le septième chapitre du Coran. C'est le chapitre “Faman'Adhlam” et je dois tout le retenir avant mon départ au centre prévu pour la veille du mois sacré du ramadan ». Elie-Dine Djouma

 

 

Source : Al-watwan

UN AGENT DE LA POLICE DE L'ÎLE AGRESSE A SON DOMICILE

Publié le 03/08/2010 à 21:57 par darouechi
UN AGENT DE LA POLICE DE L'ÎLE AGRESSE A SON DOMICILE

Un agent de la police de l'île agressé à son domicile Le policier en question se trouvait à son domicile de Mvouni, sur les hauteurs de Moroni, lorsque des agents, qui appartiendraient à la police nationale, ont fait irruption chez lui, en pleine nuit,. Après quelques échanges vifs, ils auraient ouvert le feu sur lui. La victime souffrirait d'une fracture crânienne.

 

Son diagnostic vital est réservé. Il pourrait être évacué demain vers l'extérieur. A l'heure où nous écrivons ces lignes, plusieurs sources font état de l'arrestation d'agents de la Direction nationale de la sûreté du territoire (Dnst), en tout cas ils sont activement recherchés par la gendarmerie.

 

Des habitants de Mvouni avaient ce matin pris d'assaut le siège du Commissariat central de la police nationale. Cette tenbtative de meurtre d'un agent de la police de Ngazidja intervient deux mois après l'assassinat du lieutenant-colonel Combo Ayouba. Ce climat d'insécurité qui touche même ceux qui sont chargés d'assurer la protection de la population, n'est pas de nature à rassurer les investisseurs étrangers.

 

Il remet surtout sur le tapis la question de doter à la police d'armes à feu comme vient de le faire le ministère de la Défense de l'Union.

Inondations en Chine: 37 morts

Publié le 31/07/2010 à 14:38 par darouechi

Le bilan des inondations dans le nord-est de la Chine, confrontée aux pires crues depuis une décennie, a atteint 37 morts, a rapporté la presse officielle. Quelque 35 personnes sont en outre portées disparues alors que plus 364.000 ont été évacuées en raison des pluies torrentielles qui frappent la province de Jilin (nord-est), selon l'agence Chine nouvelle.

 

L'électricité et les communications ont été coupées dans certains secteurs dans la province. Les services ferroviaires étaient suspendus dans la ville de Kouqian dont la gare était cernée par les eaux. Plus de 95.000 bâtiments ont été endommagés par les crues, dont 25.400 ont été détruits, selon Chine nouvelle.

 

Par ailleurs, toujours dans la province de Jilin, des centaines de secouristes tentaient de repêcher quelque 3.000 barils emportés par une fleuve et contenant du gaz hautement explosif et nocif en provenance d'une usine chimique. La province du Jilin est la dernière en date à avoir été frappée par des inondations qui ont fait plus de 300 morts et 300 disparus depuis le 14 juillet en Chine, selon le dernier bilan officiel.

 

La Chine est confrontée depuis le début de l'année aux pires inondations en dix ans, qui ont fait 991 morts et 558 disparus. Les pluies diluviennes avaient jusqu'à présent surtout frappé le sud de la Chine, provoquant des crues dangereuses sur le Yangtze, les plus long fleuve chinois, et certains de ses affluents.

 

 

source:le figaro

Jeux de la Cjsoi à La Réunion

Publié le 31/07/2010 à 14:21 par darouechi
Jeux de la Cjsoi à La Réunion

Les soixante quatre athlètes comoriens s’envolent ce soir vers 22 heures pour le Département français de La Réunion où se déroule la 7e édition des Jeux de la Commission de la jeunesse et des sports de l'Océan Indien (Cjsoi). Vingt quatre heures avant leur embarquement, la délégation comorienne a reçu, à l’Institut national de la jeunesse et des sports à Moroni, la visite d’encouragement et de soutien du président Sambi. “Je vous souhaite tous bonne chance pour ces jeux régionaux”, a déclaré le chef de l’Etat. Après ce soutien de la plus haute autorité nationale, Frahaty Ahamada, l’une des grands espoirs de ces jeux déclare : “C’est un geste qui m’a touchée. Je compte ne pas le décevoir, ne pas décevoir non plus le peuple et moi-même. Je suis confiante et espère faire le maximum afin de ramener une médaille à la maison”. Pour rappel Frahaty est la championne en titre du semi-marathon national pour la catégorie féminine bien sûr. Dans le volet culture, quatre jeunes filles vont représenter l’archipel. “Nous sommes quatre et toutes des filles. On va intervenir à l’assemblée des jeunes”, affirme Oumilgheir Abdoulssalam Abdou, 14 ans et originaire de Ntsaweni. Bonne chance à vous tous et à vos marques !

UN MALIEN A LA CABINE DE PILOTAGE DE L'ASECNA

Publié le 31/07/2010 à 14:06 par darouechi
UN MALIEN A LA CABINE DE PILOTAGE DE L'ASECNA

un Malien à la cabine de pilotage de l’Asecna

Publié par: HZK-Presse: 31/07/2010 -

 

Les travaux de la réunion du comité des ministres de tutelle de l’Asecna [Agence pour la sécurité de la navigation aérienne] se sont achevés hier soir à l’hôtel Itsandra avec l’élection d’un nouveau directeur général et un nouveau président du conseil d’administration de cette agence communautaire. C’est le Malien, Guitteye Amadou Ousmane, actuel directeur régional de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) dans la zone Afrique occidentale et centrale qui a été choisi comme nouveau directeur général par les 18 ministres, pour succéder au Tchadien Youssouf Mahamat, dont le mandat arrive à terme le 31 décembre prochain.

 

Deux autres candidats, après le désistement de dernière minute des deux postulants de la Guinée Equatoriale et du Tchad, étaient en lice pour solliciter l’élection à ce poste hautement stratégique de l’Asecna. Il s’agit du Mauritanien Mohamed Khaled Ould Salem Sidya et le Togolais Christian Folly-Kossy. Jean François Thibault a, quant à lui, été désigné comme successeur de l’ambassadeur Jacques Courbin, au poste de président du conseil d’administration de l’Asecna.

 

En ce qui concerne la désignation du contrôleur financier de l’agence, le comité ministériel a indiqué qu’il lancera très prochainement un appel à candidature pour ce poste vacant. Alors que les ministres se penchaient sur la désignation de ces membres exécutifs de l’Asecna, Me Gilbert Noël G. Ouedraogo, ministre burkinabé des transports, avait déclaré qu’on « va maintenant aborder les points les plus sensibles et si on arrive à les régler sans problèmes on peut dire que nous sommes déjà sur la piste de décollage ». Quelques minutes après son élection, le nouveau directeur général de l’Asecna s’est livré à la presse pour donner ses premières impressions.

 

Question : Quel est votre sentiment après votre élection à la direction générale de l’Asecna?

 

Guitteye Amadou Ousmane: D’abord un sentiment de fierté et surtout de reconnaissance à l’endroit de tous les Etats. Je ne me considère pas comme le directeur général d’un groupe de pays mais le directeur général de toute la communauté Asecna. Et pour cela, j’ai encore besoin du soutien de tous les Etats membres pour l’accomplissement de cette mission extrêmement importante et pour laquelle la communauté internationale nous recommande de renforcer la sécurité et ce sera notre défi, notre chalenge.

 

Question : Sous quel signe vous allez placer votre mandat car il n’y a pas que les problèmes de sécurisation. Il ya aussi la modernisation…

 

G.A.O.: On a décliné un plan d’action en 7 points, qui recouvre le recentrage de la mission sur les métiers premiers, la modernisation de l’ensemble de l’infrastructure, la gestion des ressources humaines, la réalisation des plans d’investissement, et également le recouvrement des créances et la sécurisation des moyens. Donc, les technologies de pointe qui sont disponibles de par le monde seront également exploitées au mieux des intérêts des agences au bénéfice de la sécurité dans les espaces aériens.

 

Question : Il a été aussi question de changement du mandat du président du conseil d’administration. Où en est-on avec cette question ?

 

G.A.O. : Pour l’instant, ce sont les dispositions de la convention en vigueur qui seront applicables. Il appartiendra au conseil d’administration de procéder au moment de la désignation de voir quelle est la convention. Si à cette date là, la nouvelle convention est mise en vigueur et ratifiée par le tiers des Etats membres, elle va s’appliquer.


Allocution du President Ahmed abdallah mohamed SAMbi

Publié le 30/07/2010 à 14:56 par darouechi Tags : asecna comores
Allocution du President Ahmed abdallah mohamed SAMbi

Messieurs les Vices


- Présidents,


- Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,


- Monsieur le Président de la Cour Constitutionnelle


- Son Eminence le grand Mufti,


- Messieurs les Ministres,


- Messieurs les Membres du Corps diplomatique,


- Monsieur le Président du Conseil d’Administration de l’ASECNA,


- Madame et Messieurs les Administrateurs de l’ASECNA,


- Monsieur le Directeur Général de l’ASECNA,


- Mesdames et Messieurs les experts,


- Distingués invités,


- Mesdames, Messieurs


C’est avec un réel plaisir, qu’au nom du peuple et du Gouvernement comoriens et en mon nom propre, je vous souhaite une chaleureuse bienvenue et un excellent séjour en terre comorienne.

 

Je voudrais, également, vous exprimer ma profonde gratitude pour avoir bien voulu honorer de votre présence, cette réunion annuelle de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar, qui se tient dans mon pays, et que vous pouvez considerer comme étant également le vôtre.

 

Honorable assistance,


Mesdames et Messieurs,


Le transport aérien est de très loin le moyen de transport le plus utilisé, dans de nombreux pays dont le mien, pour la circulation des personnes et des biens.

 

Aussi, à l’instar de tout Etat, la sécurité du transport aérien revêt une importance capitale pour les Comores, d’autant plus que dans la nuit du 29 au 30 juin 2009, nous avons connu la catastrophe aérienne la plus dramatique de notre histoire, avec le crash du vol 626 de la Compagnie Yémenia.

 

Un an après ce crash, les esprits ne sont toujours pas apaisés, car à ce jour, les causes probables de cet accident ne sont pas encore élucidées et l’enquête suit son cours.

 

Au delà des rumeurs et des positions des uns et des autres, l’Union des Comores, en sa qualité de pays dirigeant l’enquête technique, ne menage aucun effort, pour conduire les investigations, conformément aux dispositions de l’annexe 13 de la Convention de Chicago, et espère la publication prochaine d’un rapport d’étape, par la commission d’enquête.

 

Ainsi, j’exhorte la communauté aéronautique internationale à s’impliquer davantage et à diversifier ses efforts en faveur de la recherche des causes des accidents.

 

En effet, la série noire d’accidents d’aéronefs que le monde connait ces derniers temps, doit nous interpeller tous et plus particulièrement la communauté aéronautique internationale, pour un renforcement des moyens et des conditions de sécurité des vols.

 

Cette situation est d’autant plus préoccupante, quand on sait que les moyens de recherche et de sauvetage à mettre en œuvre en pareilles circonstances font encore défaut, malgré les différentes réunions organisées ici et là, pour combler les carences dans ce domaine.

 

Ainsi, je souscris en faveur d’un encouragement des efforts qui sont actuellement déployés pour élaborer et mettre en œuvre une politique ASECNA, dans le but de promouvoir une plus grande coopération entre les Etats membres, sous l’égide de l’OACI, en matière d’infrastructures, d’équipements et des moyens de recherche dans nos pays.

 

Distingués invités,

 

Mesdames et Messieurs,

 

Notre Agence communautaire doit accompagner tout effort qui permettra la mise en œuvre du nouveau concept de navigation, basé sur les performances pour une exploitation sécurisée et fiable, en tout temps. Je me réjouis de la récente décision prise par le Comité des Ministres de tutelle de l’ASECNA, relative à la mise en place de la Commission de Vérification de la Sécurité. J’espère que cet instrument sera doté des moyens necessaires pour lui permettre d’assurer pleinement ses missions.

 

En effet, l’ASECNA en sa qualité de modèle d’intégration régionale réussie, après cinquante années de progrès, n’a pas le droit de se détourner de sa mission première. Les efforts engagés et ceux consentis doivent se poursuivre, pour un ciel africain entièrement sécurisé, répondant aux exigences mondiales, et capable de relever les défis contemporains en matière de transport aérien international.

 

Messieurs les Ministres,

 

Mesdames et Messieurs,

 

L’Union des Comores est très honorée d’accueillir et de présider la 52ème Réunion du Comité des Ministres de Tutelle de l’ASECNA, au lendemain des actes historiques marqués par l’adoption à Ouagadougou, au Burkina Faso, et la signature, à Libreville en République Gabonaise, de la Convention de Dakar révisée.

 

C’est ici l’endroit de rendre un vibrant hommage, à notre regretté, le Président Omar Bongo, qui, de son vivant, n’a cessé d’œuvrer pour la cohésion dans la communauté ASECNA.

 

Je tiens en outre, à adresser mes sincères et chaleureuses félicitations à tous les Chefs d’Etat qui ont facilité la sortie de l’ASECNA de la zone de turbulences dont elle se trouvait et ont permis l’aboutissement du long processus de la révision de la Convention de Dakar.

 

Le rôle joué par ces Chefs d’Etat était déterminant pour le maintien de la cohésion et de la stabilité dans notre Agence.

 

Mes remerciements vont également au Directeur Général de l’ASECNA et à l’ensemble de son personnel ainsi qu’à tous les experts qui, je suis persuadé, ont donné le meilleur d’eux mêmes, pour le bien de notre organisation.

 

Je voudrais, par ailleurs, lancer un vibrant appel, à tous mes homologues, Chefs d’Etat, pour un déclenchement rapide des mécanismes permettant à nos Etats de ratifier la nouvelle Convention de Dakar.

 

Honorable Assistance,

 

Mesdames et Messieurs,

 

La tenue de la Conférence Diplomatique à Libreville est l’aboutissement d’un long processus et de longues années d’échanges et de réflexion, dont l’objectif était de doter notre Agence des instruments adaptés au nouveau contexte aéronautique mondial.

 

La nécessaire révision de la Convention de Dakar a permis de redéfinir les missions de l’ASECNA et de mettre à la disposition de ses instances statutaires, des instruments juridiques, techniques et financiers, afin d’optimiser sa capacité d’action dans ce secteur en perpétuelle mutation.

 

Ainsi, une nouvelle vision politique s’ouvre pour l’ASECNA.

 

C’est alors le moment d’évaluer les avancées, mais aussi d’identifier les défis à relever pour que notre instrument soit compétitif, afin de répondre d’une part aux attentes de nos Etats, mais également aux exigences de la communauté aéronautique internationale.

 

Messieurs les Ministres de tutelle de l’ASECNA,

 

Vous allez, au cours de vos travaux, examiner des points très importants pour l’avenir de notre Agence communautaire. Je suis d’ores et déjà convaincu que vous agirez pour le bien de la communauté.

 

En ce qui me concerne, vous pouvez compter sur mon soutien personnel, et je sais également que mon gouvernement pourra compter sur votre plein appui, pour une présidence apaisée, pour le bien de l’ASECNA.

 

En souhaitant, de tout cœur, que cette réunion soit fructueuse et porteuse de décisions pertinentes et innovantes pour notre organisation, je déclare ouverts les travaux de la 52ème réunion du Comité des Ministres de l’ASECNA.

 

Et pour terminer, je vous dis, merci beaucoup, Thank you Verry Much, Shukran djazilan, Asante sana, Hayri mamnun, Marahaba nyengi hunu Komor.

 

 

Source: Beit-Salam

Première page | <<< | 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 | >>> | Dernière page


DERNIERS ARTICLES :
Le Chef de l’Etat a inauguré le réseau international
Le Chef de l’Etat a inauguré le réseau international de diffusion par satellite de l’ORTC Le Président de la République a procédé
Sous le maillot du Football-club Montredon
Sous le maillot du Football-club Montredon Le FC Montredon débutera la nouvelle saison 2010-2011 avec son grand tournoi de football senior à onze, dimanche 29 a
Processus électoral aux Comores
Processus électoral aux Comores : Sambi convoque le collège électoral Le processus électoral est lancé. Le président de l’Union des Co
USA: Obama musulman pour 20%
Un Américain sur cinq pense, à tort, que le président Barack Obama est musulman, selon un sondage publié aujourd'hui par le Washington Post.   Le
Avenir de l’île de Mayotte
Avenir de l’île de Mayotte Moroni appelle la France à des “négociations franches"   Le gouvernement comorien a appelé la France à
forum